• « I say to you today, my friends, so even though we face the difficulties of today and tomorrow, I still have a dream. It is a dream deeply rooted in the American dream.
    I have a dream that one day this nation will rise up and live out the true meaning of its creed: “We hold these truths to be self-evident: that all men are created equal.”
    I have a dream that one day on the red hills of Georgia the sons of former slaves and the sons of former slave owners will be able to sit down together at a table of brotherhood.
    I have a dream that one day even the state of Mississippi, a state sweltering with the heat of injustice, sweltering with the heat of oppression, will be transformed into an oasis of freedom and justice.
    I have a dream that my four little children will one day live in a nation where they will not be judged by the color of their skin but by the content of their character. I have a dream today!
    I have a dream that one day down in Alabama, with its vicious racists, with its governor having his lips dripping with the words of interposition and nullification; one day right down in Alabama little black boys and black girls will be able to join hands with little white boys and white girls as sisters and brothers.
    I have a dream today.
    I have a dream that one day every valley shall be exalted, every hill and mountain shall be made low, the rough places will be made plains and the crooked places will be made straight and the glory of the Lord shall be revealed and all flesh shall see it together.  »
    Traduction :

    « "Je vous le dis aujourd'hui, mes amis, bien que nous devions faire face aux difficultés d'aujourd'hui et de demain, j'ai tout de même un rêve. C'est un rêve profondément enraciné dans le rêve américain."
    « Je fais le rêve qu'un jour, cette nation se lève et vive sous le véritable sens de son credo : “Nous considérons ces vérités comme évidentes, que tous les hommes ont été créés égaux.”
    « Je fais le rêve qu'un jour, sur les collines rouges de la Géorgie, les fils des esclaves et les fils des propriétaires d'esclaves puissent s'asseoir ensemble à la table de la fraternité.
    « Je fais le rêve qu'un jour, même l'État du Mississippi, désert étouffant d'injustice et d'oppression, soit transformé en une oasis de liberté et de justice.
    « Je fais le rêve que mes quatre jeunes enfants vivront un jour dans une nation où ils ne seront pas jugés pour la couleur de leur peau, mais pour le contenu de leur personne. Je fais ce rêve aujourd'hui !
    « Je fais le rêve qu'un jour juste là-bas en Alabama, avec ses racistes vicieux, avec son gouverneur qui a les lèvres dégoulinantes des mots interposition et annulation; un jour juste là-bas en Alabama les petits garçons noirs et les petites filles noires puissent joindre leurs mains avec les petits garçons blancs et les petites filles blanches, comme frères et sœurs.
    « Je fais ce rêve aujourd'hui.
    « Je fais le rêve qu'un jour chaque vallée soit glorifiée, que chaque colline et chaque montagne soit aplanie, que les endroits rudes soient transformées en plaines, que les endroits tortueux soient redressés, que la gloire du Seigneur soit révélée et que tous les vivants le voient tous ensemble.»

    6 commentaires
  • En t'attendant
    J'ai tricoté ta chambre de mes rêves
    Blotti ton prénom contre mes lèvres
    En t'attendant

    En t'attendant
    J'ai joué devant la glace à être une femme
    Réécrit mon histoire pour taire tes larmes

    En t'attendant
    J'ai acheté des robes couleur de bonbon
    Que tu m' dévores, que je sois ta maison
    Ton cheval blanc

    En t'attendant
    Je plonge mon nez dans la barbe à papa
    Je suis si deux que j' tiens plus dans ses bras

    En t'attendant
    La vie prend des reflets de sucre d'orge
    Ton père noue des écharpes douces sur ma gorge
    En t'attendant

    En t'attendant
    La vent prend des rires d'enfants en rafales
    Moi ça m' donne des envies pas trop banales
    Pas comme avant

    En t'attendant
    Je croise toute la journée celle que j'étais
    Toute la journée celle que j' serai
    En te voyant

    En t'attendant
    Il parle toutes les nuits de ce qu'on sera
    Avec toi, avec toi

    En t'attendant
    J'apprends par cœur tous les mots des chansons
    Que tu t'endormes, que j' sois ton polochon
    En t'attendant

    En t'attendant
    La nuit prend des reflets de lune vermeils
    Tu te réveilles lové dans mon sommeil
    Tu prends ton temps

    En t'attendant
    J'ai acheté des robes couleur de passion
    Que tu m'adores, que je sois tes saisons
    Ton océan

    En t'attendant

    En t'attendant
    J'ai dessiné le monde à ton image
    Avec des tons plus doux mais pas trop sages
    En t'attendant

    En t'attendant
    J'ai compris les câlins de ma maman
    Je crois bien que je t'en donnerai autant


    4 commentaires
  • J'ai vu, les larmes aux yeux, et les nouvelles ce matin
    20% pour l'horreur, 20% pour <?xml:namespace prefix = st1 ns = "urn:schemas-microsoft-com:office:smarttags" /><st1:PersonName ProductID="la peur. Ivre" w:st="on">la peur.
    Ivre</st1:PersonName> d'inconscience, tous Fils de France.
    Au pays des lumières, amnésie suicidaire.
    Non Non Non Non.

    Nous sommes, nous sommes
    La Nation des Droits de l'Homme.
    Nous sommes, nous sommes
    La Nation de la Tolérance.
    Nous sommes, nous sommes
    La Nation des Lumières.
    Nous sommes, nous sommes
    à l'heure de la Résistance.

    Pour les rêves qu'on a fait, et pour ceux qu'on fera.
    Pour le poing qu'on a levé, pour celui qu'on lèvera.
    Pour un idéal, pour une utopie.
    Allons marchons ensemble enfants de la Patrie.

    Fils de France !
    ça, pour baisser la tête,Ah oui, ça t'aime bien les minutes de silence
    Fils de France !
    C'était à peine hier, et déjà tu brandis le drapeau de l'ignorance
    Fils de France !
    Nous n'oublierons jamais que nous sommes et seront les fils de la Résistance.
    Fils de France !
    Au royaume des aveugles tu sais bien ce qu'on dit les borgnes sont les rois.

    Y a ces ombres derrière nous, y a ces idées vendues,
    y a ces drapeaux qui flottent et des hymnes dessus,
    et puis y a toi mon frère, Oui toi qui n'y croit plus
    et puis y a nos prières et nos causes perdues.

    Honte a notre pays, honte à notre Patrie,
    Honte à nous la jeunesse, honte à la tyrannie,
    Honte à notre pays, revoilà l'ennemi,
    Allons marchons ensemble enfants de <st1:PersonName ProductID="la Patrie. Nous" w:st="on">la Patrie.

    Nous</st1:PersonName> sommes, nous sommes
    La Nation des Droits de l'Homme.
    Nous sommes, nous sommes
    La Nation de <st1:PersonName ProductID="la Tolérance. Nous" w:st="on">la Tolérance.
    Nous</st1:PersonName> sommes, nous sommes
    La Nation des Lumières.
    Nous sommes, nous sommes
    à l'heure de <st1:PersonName ProductID="la Résistance. Nous" w:st="on">la Résistance.

    Nous</st1:PersonName> sommes, nous sommes
    La Nation des Droits de l'Homme.
    Nous sommes, nous sommes
    La Nation de la Différence.
    Nous sommes, nous sommes
    La Nation des Lumières.
    Nous sommes, nous sommes
    à l'heure de la Résistance


    6 commentaires
  • Quand il est près de moi je respire
    Je sais que je peux tout lui dire
    Il me comprend
    On se fait des plans un peu fous, on rit
    Si le monde est pas fait pour nous, tant pis
    On n'ose pas se parler d'avenir
    On n'sait pas le temps qu'il nous reste
    Pour <?xml:namespace prefix = st1 ns = "urn:schemas-microsoft-com:office:smarttags" /><st1:PersonName w:st="on" ProductID="la tendresseLaissez-moi">la tendresse
    Laissez-moi</st1:PersonName> un peu d'innocence
    Donnez-moi un jour de vacances

    Entre toutes vos guerres et vos affaires urgentes
    Et si rien ne peut vous attendrir
    J'ai au moins le droit de choisir
    Entre votre planète
    Et mes étoiles filantes d'adolescente

    Quand mon cœur est triste il m'emmène danser
    Il arrive à me faire quand même planer
    Quand c'est lui qui a mal je l'entoure
    De mes bras et il s'endort
    Tout contre moi
    Laissez-lui un peu d'innocence
    Donnez-lui un jour de vacances

    Entre toutes vos guerres et vos affaires urgentes
    Et si rien ne peut vous attendrir
    Il n'a pas besoin de choisir
    Entre votre planète
    Et mes étoiles filantes d'adolescente

    Entre toutes vos guerres et vos affaires urgentes
    Et si rien ne peut vous attendrir
    J'ai au moins le droit de choisir
    Entre votre planète
    Et mes étoiles filantes d'adolescente


    votre commentaire
  • Elle a la peau couleur du soleil
    Elle a le secret des abeilles
    Elle sait comment faire des enfants
    Elle, c'est un avion blanc dans le ciel
    Elle a déjà brûlé ses ailes
    Elle est née dans un ouragan

    Elle, je l'ai croquée comme une pomme
    Elle n'en veut parler à personne
    Elle a les yeux de l'océan
    Elle, moitié Venise et moitié Rome
    Elle a déjà aimé des hommes
    Elle a le cœur comme un diamant

    Elle, c'est un loup, une tourterelle
    C'est un animal étonnant
    Elle moitié velours, moitié dentelle
    Toujours cruelle et cependant
    C'est une lady lady elle
    C'est une femme tout simplement

    Elle, je connais ses chapeaux de paille
    Elle a grandi à <?xml:namespace prefix = st1 ns = "urn:schemas-microsoft-com:office:smarttags" /><st1:PersonName w:st="on" ProductID="la campagneElle">la campagne
    Elle</st1:PersonName> a le sourire de ces gens
    Elle, en toutes ces soirées de <st1:PersonName w:st="on" ProductID="la villeElle">la ville
    Elle</st1:PersonName> a le feeling et le style
    Elle fait tout ça naturellement

    Elle, c'est un loup, une tourterelle
    C'est un animal étonnant
    Elle moitié velours, moitié dentelle
    Toujours cruelle et cependant
    C'est une lady lady elle
    C'est une femme tout simplement

    Elle a la peau couleur du soleil
    Elle a des larmes au goût de miel
    Elle pleure comme pleure les enfants
    Elle, c'est le plus violent des poèmes
    Elle n'a pas peur de dire je t'aime
    Elle fait l'amour exclusivement

    Elle, c'est un loup, une tourterelle
    C'est un animal étonnant
    Elle moitié velours, moitié dentelle
    Toujours cruelle et cependant
    C'est une lady lady elle
    C'est une femme tout simplement


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique