• Victoire Insidieuse

    Fêlure discrète du cœur

    Qui semble déterminée

    A détruire avec ardeur,

    En toute impunité.

     

    Tel un damas de solitude,

    J'oublie rêves irisés,

    Aux couleurs des meurtrissures,

    Aux goûts amers désenchantés.

     

    Nul son ne s'émet

    Seul l'écho des souvenirs

    Semble subsister

    Sans même s'affadir.

     

    Sinistre réalité que voilà...

    Lassitude voluptueuse,

    Solitude, chante l'hosanna,

    De ta victoire insidieuse

     

    28/11/2003


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :