• Devant ces yeux d'enfant
    Qui ont froid, qui ont faim
    Dites vous que l'argent vous brûlera les mains
    Devant ces présidents
    Qui dirigent le monde
    Qui jouent au cerf volant
    avec toutes leurs bombes.
    Devant les synagogues
    Devant les cathédrales
    Il n'y a qu'un bon Dieu
    Mais toujours plusieurs diables
    Devant ceux qui n'ont rien
    Devant ceux qui ont tout
    S'il le faut je veux bien
    le chanter à genoux.
    J'en appelle à la tendresse
    À l'amour s'il nous en reste
    J'en appelle à tous les hommes
    Que leur volonté soit bonne
    J'en appelle à la tendresse
    En plein coeur je vous adresse
    Une chanson d'espoir en somme
    J'en appelle à tous les hommes
    Au front des monuments
    n'écrivez pas l'histoire
    Un soldat trop vaillant
    C'est un ami qui part
    Au nom de quelle folie
    Au nom de quel pouvoir
    On les envoie cueillir
    Les lauriers de la gloire
    J'ai le coeur d'une femme
    Et les mots pour le dire
    Il y a trop de larmes
    Dans ce monde en délire
    Dites-moi si je mens
    Dites-moi si j'ai tort
    S'il le faut je veux bien
    Vous le chantez plus fort.
    J'en appelle à la tendresse
    À l'amour s'il nous en reste
    J'en appelle à tous les hommes
    Que leur volonté soit bonne.
    J'en appelle à la tendresse
    En plein coeur je vous adresse
    Une chanson d'espoir en somme
    J'en appelle à tous les hommes
    J'en appelle à tous les hommes

    6 commentaires
  • Attendez que ma joie revienne
    Et que se meure le souvenir
    De cet amour de tant de peine
    Qui n'en finit pas de mourir.
    Avant de me dire je t'aime,
    Avant que je puisse vous le dire,
    Attendez que ma joie revienne,
    Qu'au matin je puisse sourire.

    Laissez-moi. Le chagrin m'emporte
    Et je vogue sur mon délire.
    Laissez-moi. Ouvrez cette porte.
    Laissez-moi. Je vais revenir.
    J'attendrai que ma joie revienne
    Et que soit mort le souvenir
    De cet amour de tant de peine
    Pour lequel j'ai voulu mourir.
    J'attendrai que ma joie revienne,
    Qu'au matin je puisse sourire,
    Que le vent ait séché ma peine
    Et la nuit calmé mon délire.

    Il est, paraît-il, un rivage
    Où l'on guérit du mal d'aimer.
    Les amours mortes y font naufrage,
    Epaves mortes du passé.
    Si tu veux que ma joie revienne,
    Qu'au matin, je puisse sourire
    Vers ce pays où meurt la peine,
    Je t'en prie, laisse-moi partir.
    Il faut de mes amours anciennes
    Que périsse le souvenir
    Pour que, libérée de ma chaîne,
    Vers toi, je puisse revenir.

    Alors, je t'en fais la promesse,
    Ensemble nous irons cueillir
    Au jardin fou de la tendresse
    La fleur d'amour qui va s'ouvrir
    Mais c'est trop tôt pour dire je t'aime,
    Trop tôt pour te l'entendre dire.
    La voix que j'entends, c'est la sienne.
    Ils sont vivants, mes souvenirs.
    Pardonne-moi : c'est lui que j'aime.
    Le passé ne veut pas mourir.


    3 commentaires
  • Par delà les saisons


    Sans complainte assouvir


    Noyer la déraison


    Murmurer sans ternir.

    <?xml:namespace prefix = o ns = "urn:schemas-microsoft-com:office:office" /><o:p> </o:p>

    Parce que mes rêves ne sont plus


    Chiffonnés, désordonnés,


    Parce que mes yeux de voient plus


    L'avenir comme éternité.

    <o:p> </o:p>

    Vieillies par le poids des années


    Elles tremblent... rien qu'à l'idée...


    S'affairer à l'ouvrage


    Rassemblant le courage.

    <o:p> </o:p>

    Parce que je me souviens


    De mes tendres années


    Parce que demain est aujourd'hui


    Ce qu'il me reste à aimer.

    <o:p> </o:p><o:p> </o:p>

    Bailly Ludivine


    23/01/2007


    1 commentaire
  • Une idée intéressante et une action simple...

    L
    e 1er février 2007, dans toute la France, vous pouvez participer à une grande mobilisation des citoyens contre les changements climatiques !
    L'Alliance pour la Planète (groupement national d'associations environnementales) lance un appel simple à tous les citoyens, 5 minutes de répit pour la planète : Tout le monde éteint ses appareils en veille et ses lumières le 1er février 2007 entre 19h 55 et 20h 00.

    Il ne s'agit pas d'économiser 5 minutes d'électricité uniquement ce jour-là, mais d'attirer l'attention des citoyens, des médias et des décideurs sur le gaspillage d'énergie et l'urgence de passer à l'action ! Cinq minutes de répit pour la planète, ça ne prend pas longtemps, ça ne coute rien, et ça peut montrer aux candidats à la Présidentielle que le changement climatique est un sujet qui doit peser dans le débat politique.

    Pourquoi le 1er février ? Ce jour là sortira, à Paris, le nouveau rapport du groupe d'experts climatiques des Nations Unies. Cet évènement aura lieu en France : il ne faut pas laisser passer cette occasion de braquer les projecteurs sur l'urgence de la situation climatique mondiale.

    Contact/ information : Cyrielle, Les Amis de la Terre : 01 48 51 18 95

    6 commentaires
  • De ses sourires complices,


    De ces fous rires sans retenue


    Il n'y a rien que je maudisse


    Sinon le fait que tu n'es plus !


    Je garde en moi ces souvenirs


    Aussi précieux que ta jeunesse


    Mais c'est la pierre que je vois vieillir


    Et c'est nos cœurs dans la détresse....

    <?xml:namespace prefix = o ns = "urn:schemas-microsoft-com:office:office" /><o:p> </o:p>

    Ludivine bailly


    29/01/07


    2 commentaires