• La tendresse

    Copie trop pâle

    Du verbe aimer

    Rien de bestial

    Juste des baisers

    Touche de tendresse

    Rêves d’amertume

    De ceux qui blessent

    De ceux qui brûlent.

    Un peu de poésie

    Un brin de frénésie

    Les années qui passent

    Les gestes se lassent…

    Et c’est ainsi

    Que s’enveloppe la splendeur

    D’un regard adouci

    Aux mil couleurs.

    Subsiste cette mélancolie

    De ce temps qui défile

    Les choses accomplies

    Et celles plus futiles.

    Des yeux interdits

    Désormais ridés

    Marques de la vie

    Des passages obligés.

    Regard apologiste

    Main sur la joue

    Sourires complices

    Un baiser doux….

    12-05-06


  • Commentaires

    1
    Dimanche 14 Mai 2006 à 12:24
    Mel
    j'aimerai tant savoir écrire comme vous! mais je n'ai pas hérité de ce don!! j'adore vos poemes. Continuez de m'enchanter et de m'émouvoir. Bises a vous.
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :