• La poésie

    La tristesse mélancolique


    S'accroît pour ne rien laisser paraître


    En toute simplicité revendique


    Le droit de rester discrète.

    <?xml:namespace prefix = o ns = "urn:schemas-microsoft-com:office:office" /><o:p> </o:p>

    Offrir naturellement les mots


    Qu'ils transportent leur chaleur


    Pour guérir de leur couleur


    Le souffle Lamento.

    <o:p> </o:p>

    Que leurs rimes sonnent


    Dans le corps et l'esprit


    Que leurs rythmes donnent


    La cadence réfléchie.

    <o:p> </o:p>

    Que le cheminement de la poésie


    Ebauche linéament les contours de la vie


    Ainsi vilenies et autres ...abolies


    Donnant réflexions aux félonies.

    <o:p> </o:p>

    Qu'elle résonne telle une leçon


    La morale à retenir


    Qu'elle inspire les chansons


    Et jamais ne vieillir....

    <o:p> </o:p><o:p> </o:p>

    03/07/06


    Bailly ludivine


  • Commentaires

    1
    Vendredi 7 Juillet 2006 à 10:39
    Bonjour Mel,
    La tristesse, moi je l'appelle "douce mélancolie", parce qu'il me semble si bon de s'y réfugier, par moments. Ne serait-ce que pour écrire, par exemple, écrire de la poésie, du rêve... Bises Mel.
    2
    Samedi 8 Juillet 2006 à 14:04
    Tres
    joli poeme. Tu fais danser les mots comme personne. Je te fais un bisous. A tres bientot.
    3
    Mardi 11 Juillet 2006 à 08:47
    Hello
    Merci pour ta visite et tes mots ches moi bises
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :