• innocence

    <?xml:namespace prefix = o ns = "urn:schemas-microsoft-com:office:office" /><o:p></o:p>


    Je m'invente un monde à part


    Bien confiné dans une bulle


    Protégé de solides remparts,


    J'esquive tel un funambule ;

    <o:p> </o:p>

    Les moqueries de mauvais goût,


    Les regards qui en disent long,


    Faire face à leur courroux


    S'armer contre leurs horions.

    <o:p> </o:p>

    J'installe des filets de protection,


    Pour parer à la plus grande chute


    Ne pas avoir le sens de toutes les notions


    Et être cependant de toutes les luttes ;

    <o:p> </o:p>

    Tomber du haut de l'innocence,


    C'est ceci que je protège,


    Je sais qu'à la moindre défaillance,


    Elle fera partie du cortège....

    <o:p> </o:p><o:p> </o:p>

    Ludivine bailly


    10/12/06


  • Commentaires

    1
    Flo
    Lundi 11 Décembre 2006 à 19:52
    Moi je vais
    retourner dans ma bulle, l'innocence elle se perd à jamais, la bulle, la solitude, c'est ce qu'il y a de mieux pour ne pas souffrir plus, ne pas aimer, ne pas se laisser apprivoiser, ne pas se confier, rester confinée en soi, sous son armure, c'est la seule protection...
    2
    Flo
    Lundi 11 Décembre 2006 à 19:53
    J'ai oublié
    de te dire que j'aimais beaucoup de poème, tout comme ceux que tu as posté tout au long de ton blog d'ailleurs, merci :)
    3
    Lundi 11 Décembre 2006 à 20:16
    Flo
    Merci pour tes messages et espère que "ça ira mieux" un jour...
    4
    Mercredi 13 Décembre 2006 à 23:46
    Innocence enfermée dans la prison de son corps.
    Erreur judicieuse que de condamner ainsi son innocence et de cloisonner sa liberté. C'est néanmoins, une très joli ode à la solitude, cette bulle, où l'on s'enferme pour ne pas être confronté à la rudesse du contact avec les autres, ces autres qui ne nous épargneraient pas, ces autres inhumains qui risquent de percer la coquille de notre isolement, on se protège un maximum , mais ce confinement n'est peut-être pas la meilleure solution, combattre le mal par le mal et oser affronter le regard de l'autre les raillerie, et autres disgréssions du genre humain peut sans doute te renforcer d'avantage. Le regard des autres faut s'en cogner, le tout c'est d'être bien avec soi même d'abord, mais bon, vaste débat que celui ci, ton poème est tres évoquateur et m'inspire beaucoup. Merci pour ce partage. BiZ.
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :