• « Herbes Frivoles »

    Herbes frivoles
    Chantent et dansent sous mes pas
    Poussières qui volent
    Senteurs de mimosas...

    Petit chemin arboré
    Parfois caillouteux
    Avance dans le respect
    Dans les bras de l'amoureux.

    Candeur suprême
    Mélangée aux doux baisers
    Robe de bohème
    Jeune vierge épurée.

    Semble si désirante
     Aux yeux de l'amant
    Pourtant débutante
    Aux jeux du galant...

    S'allonge néanmoins à ses côtés
    Admire le ciel parfumé
    Répond aux souffles passionnés
    Mais ne désire prolonger...

    Déchaîné de désir
    Ne l'entend pas de cette oreille
    Semble s'avachir
    Sur le corps de l'hirondelle.

    Soudain devenu sourd
    Aux appels de détresse
    De son corps lourd
    Condamne la sagesse.

    Foudroie sans retenue
    Cet amas de chair
    Et fait taire la vertu
    Au fond de la clairière.

    S'en ira sans se soucier
    La laissant inanimée,
    Blanche candeur souillée
    Se retournera avec fierté...

    Ainsi s'achève une journée trompeuse,
    Ainsi naquit Mélancolie Rêveuse....


    Bailly Ludivine
    10/12/2003


  • Commentaires

    1
    Vendredi 1er Septembre 2006 à 10:39
    Ludi, je crois
    deviner ici, maintenant, j'espère me tromper mais je n'en suis pas certaine, à très vite pour ça, entre autres, tout plein de bisous pour toi....
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :