• Enfance fleurie


    Que j'aimerai peindre ces couleurs

    Qui enivrent mes souvenirs,

    A l'image de mon cœur

    Aux idées auxquelles j'aspire.

    Il me semble percevoir souvent

    Les hautes herbes dans le pré

    Rythmées au souffle du vent

    Luisantes d'un soleil parfumé.

    Courir dans les bras de celles-ci

    Jusqu'au ruisseau étincelant

    Dés lors sentir la fraîcheur adoucie

    D'un air plus qu'envoûtant.

    Je me souviens encore

    De ces orchidées sauvages

    Des bouquets de boutons d'or

    Et des verts pâturages.

    Quelle enfance fleurie ...

    Comment ne pas être nostalgique

    Fallait-il un mauvais nid

    Pour ne pas être mélancolique... ?

     

     

    22/03/06

     


  • Commentaires

    1
    Fil
    Samedi 25 Mars 2006 à 11:43
    Première visite...
    ..ici, sur recommandation :). Je reviendrai souvent. Trés beau blog.
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :