• Amères

    Elles sont toujours là

    Présentes, bien ancrées

    Dans le sillon de ma voix

    Dans le creux de mes pensées.

     

    Bien souvent elles tentent

    De vouloir me désarmer

    Sans perdre la face, mentent

    D’un sourire affligé.

     

    Elles veulent naître

    Contre mon gré

    Alors bien discrète

    Je les laisse parler.

     

    Elles coulent amères

    Le long d’un soupir

    Accompagner sans gémir

    Ni pudeur, ni colère.

     

    Je m’invente dés lors

    Cette épaule docile

    La présence d’un corps

    Qui tarirait mes cils.

     

    27/04/2006

     


  • Commentaires

    1
    Mardi 2 Mai 2006 à 13:03
    Bonjour ici...
    ...c'est superbe ça ! J'ajouterai qu'il vaut quand même mieux avoir larme à l'oeil que l'arme à la main...Bisous là...
    2
    Mardi 9 Mai 2006 à 20:50
    c'est trop beau !
    J'adore ce que tu écris... Peut-être parce que parfois, je vis ce que tu écris... J'ai eu des problèmes ces derniers temps, pour me connecter à ton blog, c'est bizarre ! Enfin, j'ai réussi à te mettre dans mes blogs préférés, attend-toi à me voir souvent, chère Mélancolie...
    3
    Mercredi 10 Mai 2006 à 21:48
    Mel Ludy
    Sublime texte vous avez un vrai talent et tout votre blog m'a émue aux larmes. Je me permet de vous blogroller. Amities...
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :